Maki au marlin fumé

Voici une version exotique de makis, agrémentés de marlin fumé et de rillettes de marlin ! Ces produits, de la marque Cap Créole, se sont glissés dans ma valise lors de mon tout récent voyage en Guadeloupe. Ils ne sont malheureusement pas distribués sur la métropole, mais pour mes amis métropolitains, il est tout à fait possible de trouver du marlin fumé dans les hypermarchés. La rillette de marlin peut être remplacée quant à elle, par de la rillette de thon ou de saumon. Autre particularité de cette recette, l’ajout de lait de coco dans l’eau de cuisson du riz, qui apportera encore plus de moelleux et de gourmandise à vos makis, avec ce petit goût de coco en prime.
Makis au poisson fumé

INGREDIENTS (pour 6 gourmands)

  • Pour le riz :

500 gr de riz rond blanc
450 ml d’eau
300 ml de lait de coco
6 c.s d’assaisonnement au riz complet (ou vinaigre de riz)
1 c.c et demi de sel

  • Pour les makis :

10 feuilles de Nori
200 gr de rillettes de marlin Cap Créole
150 gr de marlin fumé
1 avocat
Sésame noir

  • Pour accompagner :

Sauce soja
Wasabi
Lamelles de gingembre mariné

Commencez par bien rincer le riz, à trois reprises. La cuisson du riz peut être ensuite réalisée dans un rice cooker ou à la casserole. Dans le cas d’un rice cooker, rien de plus simple puisqu’il vous suffit de placer le riz, l’eau et le lait de coco dans la cuve et de lancer la cuisson. Une fois que l’appareil passe en « maintien au chaud », laissez le riz à couvert une dizaine de minutes. Dans le cas de la casserole, couvrez, portez à ébullition, laissez cuire 12 minutes à feu doux. Ôtez le riz du feu, laissez le étuver pendant une dizaine de minutes sans découvrir, de manière à ce que tout le liquide soit absorbé.

Pour l’assaisonnement du riz, diluez le sel dans le vinaigre. J’utilise l’assaisonnement au riz complet de la marque bio, Celnat, mais vous pouvez tout à fait le remplacer par un vinaigre de riz classique. De même, je fais le choix de ne pas ajouter de sucre au vinaigre de riz, mais si vous souhaitez coller à la recette d’origine, vous pouvez ajouter 3 c.s de sucre (à diluer dans le vinaigre).

Une fois le riz cuit, transvasez-le dans un plat large et peu profond (si vous possédez un Hangiri, c’est parfait). Versez le vinaigre de riz avec le sel et mélangez en aérant bien le riz, voire en le ventilant, pour le faire tiédir plus rapidement.

Coupez le marlin fumé en bâtonnets, les avocats en fines lamelles.

Posez la partie lisse de la feuille de Nori sur la natte de bambou. Etalez le riz sur la moitié de la partie inférieure (voir photos plus bas). Versez les graines de sésame sur le riz, étalez une bande de rillette, disposez-y les bâtonnets de marlin ainsi que deux tranches d’avocat et procédez au roulage. Pour cela, rabattez la natte en partant du bas et en maintenant bien les ingrédients du bout des doigts, roulez en serrant et en appuyant fermement sur toute la longueur, soulevez la natte, faites une petite rotation, appuyez de nouveau et répétez jusqu’à ce que vous arriviez au bout de la feuille de Nori. Coupez les rouleaux en 6, voire 8 tronçons, en fonction de la largeur de makis souhaitée.

A vos baguettes ! Servez avec de la sauce soja, du wasabi et des lamelles de gingembre mariné.

Zoom Makis au poisson fumé

Si vous êtes sur Paris, faites un tour chez Tang Frères, une excellente adresse pour trouver l’ensemble des produits asiatiques nécessaires à la confection des makis et de bien d’autres de mes recettes. Le magasin principal situé au 48 Avenue d’Ivry, dans le 13e arrondissement, vient d’ailleurs d’être rénové, pour le plus grand bonheur de sa clientèle !

Curry d’espadon

Vous avez dû le remarquer… j’utilise beaucoup le lait de coco dans mes différentes préparations. Véritable symbole de la cuisine exotique, il se marie à merveille avec les épices tout en apportant onctuosité et douceur. Ici, il vient sublimer un curry de poisson, mais pas que… En effet, j’accompagne ce curry avec du riz complet et j’ajoute du lait de coco à l’eau de cuisson, afin d’obtenir un riz tendre, subtilement parfumé !

Curry d'espadonINGREDIENTS (pour 2 personnes) :

600 gr d’espadon
1 oignon
1 c.c d’ail pilé
2 c.s de gingembre frais râpé
1 bâton de citronnelle
1 litre de bouillon de légumes
2 citrons verts
1 pincée de fleur de sel
1 c.c de cumin
1 c.c de curry
200 ml de lait de coco
1 carotte
Huile de coco
Coriandre fraîche

Dans une sauteuse, faites revenir l’oignon émincé et l’ail pilé dans 1 c.s d’huile de coco (cette dernière peut être remplacée par une autre huile supportant la cuisson, comme l’huile d’olive). Ajoutez ensuite le gingembre fraîchement râpé ainsi que la citronnelle ciselée en biseau. Mouillez le tout avec le bouillon de légumes et le jus des citrons. Ajoutez le cumin et le curry en poudre, salez et laissez mijoter pendant une dizaine de minutes.

Lavez, pelez et coupez la carotte en biseau. Faites blanchir les rondelles de carotte en les plongeant dans une casserole d’eau bouillante pendant 3 minutes, puis transférez-les dans un bol d’eau glacée. Egouttez et réservez.

Passez la sauce au chinois afin de ne récupérer que le bouillon dans une casserole. Versez-y le lait de coco et laissez réduire une dizaine de minutes. Pendant ce temps, coupez l’espadon en cubes que vous saisirez dans une poêle très chaude avec de l’huile de coco.

Placez les morceaux de poisson ainsi que les carottes dans la sauce et laissez mijoter quelques minutes. Saupoudrez de coriandre ciselée et servez aussitôt avec du riz !

Duo de Panna Cotta au Coco

N’arrivant pas à choisir entre la mangue et la framboise pour accompagner cette version exotique de la panna cotta, j’ai opté pour un duo !
La douceur du coco vient contrebalancer l’acidité des framboises mais s’associe également à merveille avec la douceur de la mangue…

INGREDIENTS (environ 6 verrines) :

500 ml de lait de coco non sucré
70 gr de cassonade
Zestes d’un citron vert
2 gr d’agar-agar
1 mangue mûre
Une vingtaine de framboises (surgelées ou fraîches selon la saison)
Facultatif : Noix de coco rapée pour la décoration

Dans une casserole, portez à ébullition la crème, la cassonade, les zestes du citron vert et l’agar-agar. Dès les premiers frémissements, remuez vigoureusement pendant 1 minute. Versez dans vos verrines et réservez au frais une demi-heure.

Pour la réalisation du coulis, mixez la mangue à l’aide d’un mixeur plongeant ou d’un blender. Si la texture vous semble trop compacte, n’hésitez pas à ajouter un peu d’eau en mixant…

Vous pouvez procéder de la même manière pour les framboises ou les utiliser entières.

 

Gelée d’hibiscus et petits sablés à croquer…

Pour ceux qui ne connaissent pas le goût de la fleur d’hibiscus, je ne peux que les encourager à goûter cette délicieuse gelée au goût acidulé unique !
En cuisinant cette fleur, je retombe en enfance…je pense d’ailleurs qu’il n’existe pas un jardin en Guadeloupe sans un pied d’hibiscus. Une plante que j’avais donc quotidiennement sous les yeux et dont je n’ai découvert les saveurs qu’une fois arrivée à Paris !
Et pour en profiter, rien de plus simple…il suffit de faire infuser les fleurs séchées pour libérer tous leurs arômes…sans oublier leur magnifique couleur rouge intense.
Sablés noisette et Confiture d'hibiscus

INGREDIENTS (un pot de confiture et environ 40 sablés) :

  • Pour la gelée d’hibiscus

50 gr de fleurs séchées d’hibiscus
500 ml d’eau
2 gr d’agar-agar
100 gr de cassonade

  • Pour les sablés

110 gr de farine
20 gr d’amandes fraiches concassées
10 gr de poudre de noisette toastée
20 gr de sucre glace
65 gr de beurre demi-sel
2 c.s de lait demi-écrémé
1 jaune d’oeuf
1 gousse de vanille

Commencez par la préparation des sablés en mixant la farine, les amandes, la poudre de noisette, le beurre et le sucre. Ajoutez-y les grains de vanille que vous aurez récupéré avec la pointe d’un couteau, ainsi que le lait et le jaune d’oeuf. Mixez à nouveau. Formez une boule avec la pâte et emballez-la dans du film alimentaire. Mettez la pâte au réfrigérateur pendant 30 minutes minimum.

Pendant ce temps, mettez les fleurs d’hibiscus dans une casserole avec 500 ml d’eau. Portez à ébullition, couvrez et laissez sur le feu pendant environ 15 minutes. Retirez du feu et laissez infuser pendant au moins 30 minutes. Filtrez le jus obtenu à l’aide d’un chinois en pressant bien les fleurs pour en tirer tous les arômes. Ajoutez à ce jus, la cassonade et portez à ébullition. Versez alors l’agar-agar (en poudre) et laissez bouillir tout en fouettant pendant 2 minutes. Une fois la gelée refroidie, mettez-la au réfrigérateur afin qu’elle prenne plus rapidement.

Etalez la pâte des sablés à l’aide d’un rouleau à pâtisserie de manière à obtenir une épaisseur de 3 à 5 millimètres. Avec des emporte-pièces de formes diverses (étoile, coeur, papillon, fleur) ou simplement le rebord d’une tasse, découpez les sablés. Il ne vous reste plus qu’à les enfourner dans un four préchauffé à 180°C (chaleur tournante) pendant 10 minutes. Surveillez tout de même la cuisson car si vos sablés sont aussi petits que les miens, ils peuvent dorer très vite !

Nems de Banane – Sauce mangue-passion

Ce dessert gourmand très simple à réaliser peut être décliné de mille et une façons…
Si ici j’ai opté pour une version 100% exotique, d’autres ingrédients peuvent être envisagés. La banane peut être remplacée par de la pomme, de la poire, de la mangue, de la fraise, de l’ananas et pourquoi pas de la patate douce (pour ma part jamais tenté, mais à essayer…) ! Quant à la sauce, vous pouvez laisser parler votre imagination : chocolat, caramel au beurre salé, caramel au lait de coco, Nutella, pâte de speculoos ou encore coulis de fruits rouges.

Nems de banane

INGREDIENTS (pour 8 nems) :

2 bananes
70 gr de sucre roux (cassonade)
1 c.s de cannelle
1 gousse de vanille
4 feuilles de brick
50 gr de beurre demi-sel
2 mangues mûres
2 maracudjas (appelés aussi « fruits de la passion »)

Pelez et coupez les bananes en 4 tronçons de taille identique. Dans un bol, mélangez le sucre, la cannelle, et les grains de vanille (coupez la gousse en 2 dans le sens de la longueur puis raclez l’intérieur avec la lame de votre couteau pour récupérer les grains). Roulez les morceaux de banane dans ce mélange afin qu’elles soient complètement enrobées.

Coupez les feuilles de brick en deux et badigeonnez-les de beurre fondu à l’aide d’un pinceau. Prenez un tronçon de banane et placez-le sur la demi-feuille à 2 cm du bord. Rabattez les côtés vers le centre et roulez la feuille. Répétez l’opération avec chaque tronçon de banane.

Enfournez sur du papier sulfurisé pendant 8 à 10 minutes dans un four préchauffé à 210°C.

Pendant la cuisson, préparez la sauce en mixant les mangues (j’utilise un mixeur plongeant). Ajoutez-y les graines de maracudja.

Dégustez les nems avec la sauce dès leur sortie du four !