Maki au marlin fumé

Voici une version exotique de makis, agrémentés de marlin fumé et de rillettes de marlin ! Ces produits, de la marque Cap Créole, se sont glissés dans ma valise lors de mon tout récent voyage en Guadeloupe. Ils ne sont malheureusement pas distribués sur la métropole, mais pour mes amis métropolitains, il est tout à fait possible de trouver du marlin fumé dans les hypermarchés. La rillette de marlin peut être remplacée quant à elle, par de la rillette de thon ou de saumon. Autre particularité de cette recette, l’ajout de lait de coco dans l’eau de cuisson du riz, qui apportera encore plus de moelleux et de gourmandise à vos makis, avec ce petit goût de coco en prime.
Makis au poisson fumé

INGREDIENTS (pour 6 gourmands)

  • Pour le riz :

500 gr de riz rond blanc
450 ml d’eau
300 ml de lait de coco
6 c.s d’assaisonnement au riz complet (ou vinaigre de riz)
1 c.c et demi de sel

  • Pour les makis :

10 feuilles de Nori
200 gr de rillettes de marlin Cap Créole
150 gr de marlin fumé
1 avocat
Sésame noir

  • Pour accompagner :

Sauce soja
Wasabi
Lamelles de gingembre mariné

Commencez par bien rincer le riz, à trois reprises. La cuisson du riz peut être ensuite réalisée dans un rice cooker ou à la casserole. Dans le cas d’un rice cooker, rien de plus simple puisqu’il vous suffit de placer le riz, l’eau et le lait de coco dans la cuve et de lancer la cuisson. Une fois que l’appareil passe en « maintien au chaud », laissez le riz à couvert une dizaine de minutes. Dans le cas de la casserole, couvrez, portez à ébullition, laissez cuire 12 minutes à feu doux. Ôtez le riz du feu, laissez le étuver pendant une dizaine de minutes sans découvrir, de manière à ce que tout le liquide soit absorbé.

Pour l’assaisonnement du riz, diluez le sel dans le vinaigre. J’utilise l’assaisonnement au riz complet de la marque bio, Celnat, mais vous pouvez tout à fait le remplacer par un vinaigre de riz classique. De même, je fais le choix de ne pas ajouter de sucre au vinaigre de riz, mais si vous souhaitez coller à la recette d’origine, vous pouvez ajouter 3 c.s de sucre (à diluer dans le vinaigre).

Une fois le riz cuit, transvasez-le dans un plat large et peu profond (si vous possédez un Hangiri, c’est parfait). Versez le vinaigre de riz avec le sel et mélangez en aérant bien le riz, voire en le ventilant, pour le faire tiédir plus rapidement.

Coupez le marlin fumé en bâtonnets, les avocats en fines lamelles.

Posez la partie lisse de la feuille de Nori sur la natte de bambou. Etalez le riz sur la moitié de la partie inférieure (voir photos plus bas). Versez les graines de sésame sur le riz, étalez une bande de rillette, disposez-y les bâtonnets de marlin ainsi que deux tranches d’avocat et procédez au roulage. Pour cela, rabattez la natte en partant du bas et en maintenant bien les ingrédients du bout des doigts, roulez en serrant et en appuyant fermement sur toute la longueur, soulevez la natte, faites une petite rotation, appuyez de nouveau et répétez jusqu’à ce que vous arriviez au bout de la feuille de Nori. Coupez les rouleaux en 6, voire 8 tronçons, en fonction de la largeur de makis souhaitée.

A vos baguettes ! Servez avec de la sauce soja, du wasabi et des lamelles de gingembre mariné.

Zoom Makis au poisson fumé

Si vous êtes sur Paris, faites un tour chez Tang Frères, une excellente adresse pour trouver l’ensemble des produits asiatiques nécessaires à la confection des makis et de bien d’autres de mes recettes. Le magasin principal situé au 48 Avenue d’Ivry, dans le 13e arrondissement, vient d’ailleurs d’être rénové, pour le plus grand bonheur de sa clientèle !

Douceur acidulée

Aujourd’hui, petite pause dominicale avec un dessert gourmand ne nécessitant aucune technicité. D’autant plus facile à réaliser que les proportions peuvent ne pas être respectées au gramme près ! J’avoue qu’à chaque fois que je prépare ce dessert, mes quantités sont différentes. Selon vos envies, vous pouvez ajouter davantage de poudre de noisette ou de coco… les copeaux de noix de coco caramélisés apportant du croustillant à la préparation. Vous pouvez également préparer une quantité plus importante de compotée de banane et l’incorporer aux yaourts natures et fromages blancs… délice garanti !  Par contre, je suis toujours généreuse en vanille car j’adore sentir les graines croquer sous la dent et libérer tous leurs arômes. Et n’oubliez pas de conservez vos gousses pour les glisser dans une bouteille de rhum, d’huile ou un pot de sucre. Ces dernières les parfumeront à merveille !

Bananes & framboises sur biscuit cocoINGREDIENTS (pour 4 personnes) :

  • Pour la compotée de banane :

4 bananes
1 c.s d’huile de coco
1 c.s de sirop d’agave
1 à 2 c.s de rhum vieux
1/2 c.c de graines de vanille (l’équivalent de 2 gousses)

  • Pour le biscuit :

100 gr de poudre de noisette
60 gr de copeaux de noix de coco (« Ti Coco » de la marque Vahiné)
5 c.s de purée d’amande blanche
2 c.s de sirop d’agave

  • 500 gr de framboises

Coupez les bananes en rondelles puis faites-les revenir dans une casserole avec l’huile de coco. Ajoutez le sirop d’agave, le rhum vieux et la vanille puis laissez compoter une dizaine de minutes en écrasant bien les bananes à l’aide d’une cuillère ou d’une fourchette. Laissez refroidir de manière à ce que la purée épaississe et devienne plus compacte.

Pour le biscuit, commencez par faire caraméliser les copeaux de noix de coco dans une petite poêle à sec, en mélangeant régulièrement. En à peine quelques minutes, ils vont colorer et durcir (étant déjà enrobés de sucre pour ce qui est de la marque Vahiné). Dans un cul-de-poule, ajoutez aux copeaux caramélisés, la poudre de noisette, la purée d’amande et le sirop d’agave. Mélangez de façon à obtenir une pâte homogène.

Procédez au montage, soit à l’assiette (comme sur les photos, à l’aide de cercles ou de rectangles…), soit dans un plat familial (plat à gratin ou moule à manquer). Disposez d’abord une couche de biscuit, puis la compotée de banane et terminez par les framboises.

 

Crumble mangue-passion #100 ans Pyrex

Il y a quelques semaines, j’ai été contactée par la chaîne M6 afin de participer au reportage dédié aux 100 ans de Pyrex. Je me suis alors lancée pendant le tournage, dans la réalisation d’un crumble exotique, préparé et cuit dans la jatte vintage, un plat très pratique qui célèbre le centenaire de la marque ! Une manière originale de cuire et de présenter un dessert…

Crumble mangue - passion

INGREDIENTS (pour 6 personnes):

1 kg de chair de mangues (bien mûres)
6 maracudjas (fruits de la passion)
2 c.s d’huile de coco
2 c.s de rhum vieux

100 gr de farine
60 gr de poudre d’amande
60 gr de sucre de fleur de coco
130 gr de beurre demi-sel

30 gr de flocons d’avoine
10 gr de son d’avoine
30 gr de copeaux de coco
20 gr de graines de lin préalablement broyées
20 gr de graines de courge
20 gr de graines de tournesol
5 gr de graines de chia

Préchauffez votre four à 180°C. Coupez les mangues en dés et passez la pulpe de 5 maracudjas au tamis afin de n’en récupérer que le jus. Dans une grande poêle, faites chauffer l’huile de coco et faites-y revenir les dés de mangues. Ajoutez le sucre de coco et laisser compoter jusqu’à évaporation du liquide. Ajoutez ensuite le jus des maracudjas, la pulpe du 6e maracudja (avec les graines) ainsi que le rhum vieux. Laissez mijoter quelques minutes puis ôtez du feu.

Dans une petite poêle, faites dorer les copeaux de coco puis réservez. Ceux que l’on trouve dans le commerce sous le nom de Ti’coco (marque Vahiné) sont recouverts de sucre, ce qui permet d’obtenir des copeaux caramélisés et croustillants…

Préparez la pâte à crumble en mélangeant du bout des doigts la farine, la poudre d’amande, le sucre de fleur de coco et 100 gr de beurre froid préalablement coupé en petits morceaux. Vous devez malaxer jusqu’à obtenir une pâte sableuse avec un beurre complètement incorporé.

Dans votre plat, répartissez la moitié des fruits compotés. Versez par dessus un peu plus de la moitié de la pâte à crumble. Couvrez à nouveau avec le reste des fruits.

Ajoutez au reste de la pâte à crumble les différentes graines (lin, tournesol, courge, chia), les copeaux de coco, les flocons et le son d’avoine ainsi que 30 gr de beurre. Répartissez cette nouvelle pâte sur la dernière couche de fruits et enfournez pendant une vingtaine de minutes.

Vous pouvez servir ce crumble chaud ou froid, éventuellement accompagné – comme sur la photo – d’une chantilly coco (de la crème de coco montée en chantilly avec un peu de sucre et des zestes de citron vert) ou tout simplement d’une boule de glace (vanille ou coco).

Zoom pâte à crumble

Zoom chantilly coco

 

 

Verrines exotiques à la ricotta

C’est autour d’un apéritif dinatoire chez une amie que j’ai découvert un surprenant dessert, une verrine de ricotta aux fruits rouges. Tout en les dégustant, nous nous sommes dit qu’il pourrait être intéressant de revisiter ces verrines dans une version exotique… d’où ma recette d’aujourd’hui ! Je suis partie sur une association dont je raffole, les mangues et les maracudjas – appelés également fruits de la passion. Mais d’autres fruits exotiques tels que l’ananas ou la banane pourraient parfaitement convenir… 
Pour les maracudjas, je vous conseille de passer la pulpe des fruits au chinois (tamis ou passoire fine) afin de ne garder que le jus et d’ôter les graines (en quantité trop importante, elles peuvent vite devenir désagréables en bouche). Je conserve cependant les graines d’un fruit pour le croquant et l’esthétique du dessert. 

Verrines exotiquesINGREDIENTS (pour 6 verrines) :

250 gr de ricotta
30 gr de lait de coco
30 gr de sucre
500 gr de mangues mûres
4 maracudjas
1 c.s d’huile de coco
2 c.s de sucre de fleur de coco (à défaut, du sucre roux)
2 c.s de rhum vieux
Des crêpes dentelles (environ 4 biscuits type « Gavotte »)

Faites revenir dans d’huile de coco les mangues coupées en petits dés. Ajoutez-y le sucre, le rhum ainsi que la pulpe de maracudja et laissez compoter une dizaine de minutes. Ôtez du feu et laissez refroidir.

Dans un grand bol, fouettez la ricotta avec le sucre et le lait de coco. Réservez au frais jusqu’au montage.

Dans un petit bol, émiettez les crêpes dentelles à la main.

Pour le montage, disposez une cuillère à soupe du mélange ricotta/coco au fond de vos verrines, saupoudrez de crêpes dentelles émiettées, recouvrez d’une cuillère à soupe de fruits compotés et décorez avec de la menthe fraichement ciselée qui apportera une touche de fraîcheur.

Ne procédez au montage qu’au moment de servir, sinon les crêpes dentelles risquent de se ramollir…

Zoom verrine exotique

 

Curry d’espadon

Vous avez dû le remarquer… j’utilise beaucoup le lait de coco dans mes différentes préparations. Véritable symbole de la cuisine exotique, il se marie à merveille avec les épices tout en apportant onctuosité et douceur. Ici, il vient sublimer un curry de poisson, mais pas que… En effet, j’accompagne ce curry avec du riz complet et j’ajoute du lait de coco à l’eau de cuisson, afin d’obtenir un riz tendre, subtilement parfumé !

Curry d'espadonINGREDIENTS (pour 2 personnes) :

600 gr d’espadon
1 oignon
1 c.c d’ail pilé
2 c.s de gingembre frais râpé
1 bâton de citronnelle
1 litre de bouillon de légumes
2 citrons verts
1 pincée de fleur de sel
1 c.c de cumin
1 c.c de curry
200 ml de lait de coco
1 carotte
Huile de coco
Coriandre fraîche

Dans une sauteuse, faites revenir l’oignon émincé et l’ail pilé dans 1 c.s d’huile de coco (cette dernière peut être remplacée par une autre huile supportant la cuisson, comme l’huile d’olive). Ajoutez ensuite le gingembre fraîchement râpé ainsi que la citronnelle ciselée en biseau. Mouillez le tout avec le bouillon de légumes et le jus des citrons. Ajoutez le cumin et le curry en poudre, salez et laissez mijoter pendant une dizaine de minutes.

Lavez, pelez et coupez la carotte en biseau. Faites blanchir les rondelles de carotte en les plongeant dans une casserole d’eau bouillante pendant 3 minutes, puis transférez-les dans un bol d’eau glacée. Egouttez et réservez.

Passez la sauce au chinois afin de ne récupérer que le bouillon dans une casserole. Versez-y le lait de coco et laissez réduire une dizaine de minutes. Pendant ce temps, coupez l’espadon en cubes que vous saisirez dans une poêle très chaude avec de l’huile de coco.

Placez les morceaux de poisson ainsi que les carottes dans la sauce et laissez mijoter quelques minutes. Saupoudrez de coriandre ciselée et servez aussitôt avec du riz !

Quinoa aux crevettes

Voici un plat complet qui ne manque pas de saveurs et de nutriments ! Sans gluten, le quinoa est très facile à utiliser dans les différents plats en remplacement des céréales… riche en protéines, il constitue également une bonne alternative à la viande ! Autre avantage, la cuisson du quinoa est rapide et facile. S’il faut compter presque 2 volumes d’eau pour un volume de quinoa, je recommande cependant de réduire la quantité d’eau afin qu’il reste légèrement croquant. D’autant plus qu’en le rinçant avant cuisson, il est déjà bien imbibé ;) Pourquoi rincer le quinoa ? Pour le débarrasser des résidus de saponine, un insecticide naturel qui le protège des insectes mais qui lui apporte de l’amertume.Crevettes et quinoa

INGREDIENTS (pour 4 personnes) :

Pour le quinoa :
250 gr de quinoa
1 oignon
1 c.s de purée d’ail
1 c.c de gingembre frais rapé
1 c.s d’huile de coco
Bouillon de légumes
1 citron vert
Fleur de sel

Pour les crevettes : 
1 kg de crevettes
4 c.s d’huile d’olive
4 citrons verts
1 c.s de purée d’ail
1 c.s de curcuma
1 c.s de curry
1 c.s de cumin
1 c.c de paprika
1 c.c de sablon de tomate
2 c.s de gingembre frais rapé
2 combavas
Coriandre fraîche
Menthe fraîche
Sel & poivre

Pour la sauce :
250 ml de lait de coco

Préparez la marinade des crevettes en mélangeant l’ensemble des ingrédients : l’huile d’olive, le jus des citrons, l’ail, les épices, le gingembre, les zestes de combavas, la coriandre et la menthe ciselées, le sel et le poivre. Décortiquez et déveinez les crevettes, puis ajoutez-les à la marinade. Couvrez avec du film alimentaire et placez au frais pendant plusieurs heures (une nuit dans l’idéal).

Préparez un bouillon de légumes (moins de 2 volumes de bouillon pour 1 volume de quinoa). Dans une grande casserole, faites revenir l’oignon ciselé finement ainsi que la purée d’ail dans l’huile de coco. Mouillez avec le bouillon, ajoutez le gingembre haché, le jus d’un citron vert et une pincée de fleur de sel. Versez-y le quinoa préalablement rincé, portez à ébullition puis baissez le feu et laissez cuire à couvert, sur feu doux jusqu’à absorption du bouillon (pendant une dizaine de minutes). Dès qu’il est cuit, versez le quinoa dans un grand plat et égrainez-le à l’aide d’une fourchette.

Egouttez les crevettes (réservez la marinade) et faites les cuire dans une poêle avec une cuillère à soupe d’huile de coco. Servez les crevettes avec le quinoa en saupoudrant le tout de coriandre ciselée. Pour accompagner à merveille ce plat, portez à ébullition la marinade dans une casserole, ajoutez-y du lait de coco et laissez réduire quelques minutes !

Gratin de mangue, sabayon coco-gingembre

Délicieusement parfumée et juteuse, la mangue possède de nombreux atouts nutritionnels puisqu’elle est notamment riche en fibres, en provitamine A et en vitamine C. Associée au gingembre, au coco et au rhum vieux, c’est une explosion de saveurs ! Le rhum peut également être remplacé par du jus de fruit (pourquoi pas du jus de maracudja – plus connu sous le nom de fruit de la passion), mais dans ce cas il faudra veiller à moins sucrer le sabayon.
Gratin de mangueINGREDIENTS (pour 4 personnes) :

4 belles mangues
40 gr de beurre demi-sel
8 c.s de sucre roux
5 jaunes d’oeufs
1 c.s de gingembre frais râpé
10 cl de crème de coco
10 cl de rhum vieux

Lavez et épluchez les mangues. Coupez la chair en gros morceaux et faites-les revenir dans une poêle avec le beurre demi-sel et 4 c.s de sucre. Laissez-les réduire et caraméliser. Une fois le liquide évaporé, placez les mangues dans un plat à gratin.

Pour le sabayon, battez dans un grand bol les jaunes d’oeufs avec 4 c.s de sucre roux, la crème de coco et le rhum. Disposez le bol sur une casserole d’eau frémissante (bain-marie) et fouettez le mélange énergiquement jusqu’à ce qu’il devienne plus épais, onctueux et mousseux (dès que vous pouvez voir le fond du bol en réalisant un 8 avec le fouet – cela prend environ 8 minutes). Répartissez le sabayon sur les mangues caramélisées et mettez le plat à gratiner sous le gril du four pendant quelques minutes. Servez chaud et dégustez !