Maki au marlin fumé

Voici une version exotique de makis, agrémentés de marlin fumé et de rillettes de marlin ! Ces produits, de la marque Cap Créole, se sont glissés dans ma valise lors de mon tout récent voyage en Guadeloupe. Ils ne sont malheureusement pas distribués sur la métropole, mais pour mes amis métropolitains, il est tout à fait possible de trouver du marlin fumé dans les hypermarchés. La rillette de marlin peut être remplacée quant à elle, par de la rillette de thon ou de saumon. Autre particularité de cette recette, l’ajout de lait de coco dans l’eau de cuisson du riz, qui apportera encore plus de moelleux et de gourmandise à vos makis, avec ce petit goût de coco en prime.
Makis au poisson fumé

INGREDIENTS (pour 6 gourmands)

  • Pour le riz :

500 gr de riz rond blanc
450 ml d’eau
300 ml de lait de coco
6 c.s d’assaisonnement au riz complet (ou vinaigre de riz)
1 c.c et demi de sel

  • Pour les makis :

10 feuilles de Nori
200 gr de rillettes de marlin Cap Créole
150 gr de marlin fumé
1 avocat
Sésame noir

  • Pour accompagner :

Sauce soja
Wasabi
Lamelles de gingembre mariné

Commencez par bien rincer le riz, à trois reprises. La cuisson du riz peut être ensuite réalisée dans un rice cooker ou à la casserole. Dans le cas d’un rice cooker, rien de plus simple puisqu’il vous suffit de placer le riz, l’eau et le lait de coco dans la cuve et de lancer la cuisson. Une fois que l’appareil passe en « maintien au chaud », laissez le riz à couvert une dizaine de minutes. Dans le cas de la casserole, couvrez, portez à ébullition, laissez cuire 12 minutes à feu doux. Ôtez le riz du feu, laissez le étuver pendant une dizaine de minutes sans découvrir, de manière à ce que tout le liquide soit absorbé.

Pour l’assaisonnement du riz, diluez le sel dans le vinaigre. J’utilise l’assaisonnement au riz complet de la marque bio, Celnat, mais vous pouvez tout à fait le remplacer par un vinaigre de riz classique. De même, je fais le choix de ne pas ajouter de sucre au vinaigre de riz, mais si vous souhaitez coller à la recette d’origine, vous pouvez ajouter 3 c.s de sucre (à diluer dans le vinaigre).

Une fois le riz cuit, transvasez-le dans un plat large et peu profond (si vous possédez un Hangiri, c’est parfait). Versez le vinaigre de riz avec le sel et mélangez en aérant bien le riz, voire en le ventilant, pour le faire tiédir plus rapidement.

Coupez le marlin fumé en bâtonnets, les avocats en fines lamelles.

Posez la partie lisse de la feuille de Nori sur la natte de bambou. Etalez le riz sur la moitié de la partie inférieure (voir photos plus bas). Versez les graines de sésame sur le riz, étalez une bande de rillette, disposez-y les bâtonnets de marlin ainsi que deux tranches d’avocat et procédez au roulage. Pour cela, rabattez la natte en partant du bas et en maintenant bien les ingrédients du bout des doigts, roulez en serrant et en appuyant fermement sur toute la longueur, soulevez la natte, faites une petite rotation, appuyez de nouveau et répétez jusqu’à ce que vous arriviez au bout de la feuille de Nori. Coupez les rouleaux en 6, voire 8 tronçons, en fonction de la largeur de makis souhaitée.

A vos baguettes ! Servez avec de la sauce soja, du wasabi et des lamelles de gingembre mariné.

Zoom Makis au poisson fumé

Si vous êtes sur Paris, faites un tour chez Tang Frères, une excellente adresse pour trouver l’ensemble des produits asiatiques nécessaires à la confection des makis et de bien d’autres de mes recettes. Le magasin principal situé au 48 Avenue d’Ivry, dans le 13e arrondissement, vient d’ailleurs d’être rénové, pour le plus grand bonheur de sa clientèle !

Fraîcheur Printanière

En balade dans les rues de Paris ce week-end, je n’ai pu résister à l’appel du pain tout chaud de chez Poilâne… La miche Poilâne® est l’une des plus réputées de la capitale. Fabriquée entièrement à la main, elle est composée de 4 ingrédients : de la farine de blé broyée à la meule de pierre, du sel de Guérande, du levain et de l’eau.  C’est un pain rond, à la croûte épaisse (car cuit au feu de bois). Sa mie dense possède une saveur acidulée particulière. Comptez 9,10 € pour une miche d’environ 1,9 kg, sachant qu’en boutique, vous pouvez opter pour une moitié voire un quart ! Pour mettre en valeur ces tranches de pain, j’ai pensé à des tartines printanières, généreuses et colorées. Vous pouvez bien évidemment utiliser le pain de votre choix pour cette recette simple et rapide à réaliser ! 

Tartine fraîcheur au saumonINGREDIENTS (pour 8 tartines) :

4 grandes tranches de miche Poilâne
100 gr de chèvre frais
2 c.s de ricotta
1/2 citron vert
1/2 c.c d’ail pilé
Ciboulette
Sel & poivre
5 radis longs
8 tranches de Saumon fumé
Des graines germées (ici, alfafa et radis)
Piment d’espelette
Graines de nigelle

Commencez par mélanger le chèvre et la ricotta à l’aide d’une fourchette. Ajoutez-y le jus du demi citron vert, l’ail pilé, le sel, le poivre et la ciboulette finement ciselée. Lavez soigneusement les radis puis coupez-les en fines tranches à l’aide d’une mandoline. Coupez les grandes tranches de pain en deux, étalez une cuillère de crème de chèvre sur chaque moitié, plantez-y quelques rondelles de radis, disposez le saumon fumé, parsemez d’une poignée de graines germées, d’une pincée de piment d’espelette et de quelques graines de nigelle. C’est prêt !

Juste avant de servir, vous pouvez arroser les tartines d’un filet d’huile d’olive ou d’huile de noix de macadamia et de quelques gouttes de jus de citron…

Zoom tartine

Curry d’espadon

Vous avez dû le remarquer… j’utilise beaucoup le lait de coco dans mes différentes préparations. Véritable symbole de la cuisine exotique, il se marie à merveille avec les épices tout en apportant onctuosité et douceur. Ici, il vient sublimer un curry de poisson, mais pas que… En effet, j’accompagne ce curry avec du riz complet et j’ajoute du lait de coco à l’eau de cuisson, afin d’obtenir un riz tendre, subtilement parfumé !

Curry d'espadonINGREDIENTS (pour 2 personnes) :

600 gr d’espadon
1 oignon
1 c.c d’ail pilé
2 c.s de gingembre frais râpé
1 bâton de citronnelle
1 litre de bouillon de légumes
2 citrons verts
1 pincée de fleur de sel
1 c.c de cumin
1 c.c de curry
200 ml de lait de coco
1 carotte
Huile de coco
Coriandre fraîche

Dans une sauteuse, faites revenir l’oignon émincé et l’ail pilé dans 1 c.s d’huile de coco (cette dernière peut être remplacée par une autre huile supportant la cuisson, comme l’huile d’olive). Ajoutez ensuite le gingembre fraîchement râpé ainsi que la citronnelle ciselée en biseau. Mouillez le tout avec le bouillon de légumes et le jus des citrons. Ajoutez le cumin et le curry en poudre, salez et laissez mijoter pendant une dizaine de minutes.

Lavez, pelez et coupez la carotte en biseau. Faites blanchir les rondelles de carotte en les plongeant dans une casserole d’eau bouillante pendant 3 minutes, puis transférez-les dans un bol d’eau glacée. Egouttez et réservez.

Passez la sauce au chinois afin de ne récupérer que le bouillon dans une casserole. Versez-y le lait de coco et laissez réduire une dizaine de minutes. Pendant ce temps, coupez l’espadon en cubes que vous saisirez dans une poêle très chaude avec de l’huile de coco.

Placez les morceaux de poisson ainsi que les carottes dans la sauce et laissez mijoter quelques minutes. Saupoudrez de coriandre ciselée et servez aussitôt avec du riz !

Quinoa aux crevettes

Voici un plat complet qui ne manque pas de saveurs et de nutriments ! Sans gluten, le quinoa est très facile à utiliser dans les différents plats en remplacement des céréales… riche en protéines, il constitue également une bonne alternative à la viande ! Autre avantage, la cuisson du quinoa est rapide et facile. S’il faut compter presque 2 volumes d’eau pour un volume de quinoa, je recommande cependant de réduire la quantité d’eau afin qu’il reste légèrement croquant. D’autant plus qu’en le rinçant avant cuisson, il est déjà bien imbibé ;) Pourquoi rincer le quinoa ? Pour le débarrasser des résidus de saponine, un insecticide naturel qui le protège des insectes mais qui lui apporte de l’amertume.Crevettes et quinoa

INGREDIENTS (pour 4 personnes) :

Pour le quinoa :
250 gr de quinoa
1 oignon
1 c.s de purée d’ail
1 c.c de gingembre frais rapé
1 c.s d’huile de coco
Bouillon de légumes
1 citron vert
Fleur de sel

Pour les crevettes : 
1 kg de crevettes
4 c.s d’huile d’olive
4 citrons verts
1 c.s de purée d’ail
1 c.s de curcuma
1 c.s de curry
1 c.s de cumin
1 c.c de paprika
1 c.c de sablon de tomate
2 c.s de gingembre frais rapé
2 combavas
Coriandre fraîche
Menthe fraîche
Sel & poivre

Pour la sauce :
250 ml de lait de coco

Préparez la marinade des crevettes en mélangeant l’ensemble des ingrédients : l’huile d’olive, le jus des citrons, l’ail, les épices, le gingembre, les zestes de combavas, la coriandre et la menthe ciselées, le sel et le poivre. Décortiquez et déveinez les crevettes, puis ajoutez-les à la marinade. Couvrez avec du film alimentaire et placez au frais pendant plusieurs heures (une nuit dans l’idéal).

Préparez un bouillon de légumes (moins de 2 volumes de bouillon pour 1 volume de quinoa). Dans une grande casserole, faites revenir l’oignon ciselé finement ainsi que la purée d’ail dans l’huile de coco. Mouillez avec le bouillon, ajoutez le gingembre haché, le jus d’un citron vert et une pincée de fleur de sel. Versez-y le quinoa préalablement rincé, portez à ébullition puis baissez le feu et laissez cuire à couvert, sur feu doux jusqu’à absorption du bouillon (pendant une dizaine de minutes). Dès qu’il est cuit, versez le quinoa dans un grand plat et égrainez-le à l’aide d’une fourchette.

Egouttez les crevettes (réservez la marinade) et faites les cuire dans une poêle avec une cuillère à soupe d’huile de coco. Servez les crevettes avec le quinoa en saupoudrant le tout de coriandre ciselée. Pour accompagner à merveille ce plat, portez à ébullition la marinade dans une casserole, ajoutez-y du lait de coco et laissez réduire quelques minutes !

Crevettes poivre & sel de ma belle-soeur !

Grâce à ma belle-soeur Cambodgienne, Sokda, nous avons la chance de pouvoir découvrir des saveurs d’Asie comme si nous y étions ! Je lui ai du coup demandé de réaliser une de mes recettes favorites : les « crevettes poivre & sel ». Ces crevettes servies chaudes, à la fois croustillantes et moelleuses à coeur sont un vrai délice ! Accompagnées ici d’un riz blanc et d’une sauce acidulée, elles peuvent également être servies avec des nouilles ou des légumes sautés. Dans la recette traditionnelle, un peu de sucre est ajouté à l’assaisonnement des crevettes, alors n’hésitez pas à en mettre si vous appréciez les associations sucrées-salées ! Crevettes poivre & sel - sauce citron

INGREDIENTS : 

500 gr de queues de crevettes crues (calibre 16/20)
1 oeuf
3-4 c.s de fécule de pomme de terre
4 grosses gousses d’ail
1 oignon
Quelques pieds de cives
Huile de tournesol
Sel & poivre blanc

Décortiquez les crevettes en prenant soin de conserver les queues et ôtez les boyaux (entaillez le dos de la crevette dans la longueur pour laisser apparaître la veine, puis tirez-la avec la pointe d’un couteau). Rincez les crevettes puis essuyez-les avec quelques feuilles de papier absorbant afin qu’elles soient complètement sèches. Dans une grosse casserole ou une friteuse, faites chauffer de l’huile de tournesol. Pendant ce temps, mettez les crevettes dans un cul-de-poule et mélangez-les avec l’oeuf battu. Versez dessus la fécule de pomme de terre de manière à ce que chaque crevette soit bien enrobée. Quand l’huile de friture est bien chaude, mettez-y les crevettes une à une, afin qu’elles ne collent pas entre elles. Lorsqu’elles sont bien dorées (attention, la cuisson est très rapide), déposez-les sur du papier absorbant.

Versez ensuite un fond d’huile dans une poêle, afin de faire revenir l’ail haché finement. Quand il commence à dorer, ajoutez l’oignon émincé, puis les beignets de crevettes et faites sauter le tout à 2-3 reprises. Salez, poivrez et ajoutez les cives émincées.

Servez aussitôt les crevettes avec un riz Thaï ou des nouilles. Vous pouvez accompagner le tout d’une sauce toute simple, réalisée avec du jus de citron, de l’ail haché, des cives, du sel et du poivre.

Merci Sokda de partager avec nous cette délicieuse recette ;)

 

Tartare de saumon, version mise en bouche

Ce soir, c’est le grand soir… 2014 s’achève, place à 2015 ! L’occasion de célébrer cette fin d’année avec ses proches, autour d’un bon repas.
Parmi les gourmandises qui accompagneront l’apéritif, voici une idée de mise en bouche fraîche et légère. Très simple à réaliser, cette recette devrait séduire tous les amateurs de saumon. Veillez à utiliser un poisson très frais. Si possible, congelez-le au préalable afin d’éliminer tout parasite. Côté présentation, vous avez le choix : cuillères, verrines ou encore coupelles !

Vue d'ensemble

INGREDIENTS (pour une vingtaine de mises en bouche) :

350 gr de saumon cru (sans peau et sans arêtes)
Un citron vert
Les zestes d’un combava
15 gr de gingembre frais (épluché et rapé)
1/4 d’oignon rouge
1/2 c.c de purée d’ail
2 c.s d’huile d’olive
Une poignée de ciboulette (émincée finement)
Une poignée d’aneth
Sel & poivre
Facultatif : Quelques graines de nigelle pour la décoration (on en trouve dans les épiceries Marks & Spencer sous le nom de « Black Onion Seeds »)

Commencez par découper le saumon en petits dés. Placez-le dans un récipient. Ajoutez-y les zestes du citron vert, les zestes du combava, le gingembre rapé, l’ail, la ciboulette, l’aneth, l’oignon rouge émincé finement, l’huile d’olive, le sel et le poivre. Mélangez le tout délicatement.
Réservez au frais – sous film transparent – jusqu’au dressage. Avant de dresser, ajoutez-y le jus du citron vert. Le jus de citron devra être incorporé juste avant le service pour éviter que le saumon ne soit cuit par l’acidité du citron.

Blinis et crème aux deux saumons

Pour un apéritif convivial, rien de tel que des petits blinis à tartiner entre amis… pour les accompagner, voici une crème très simple à réaliser et très gourmande !
Pour la pâte à blinis, je me suis inspirée d’une recette de l’Atelier des ChefsLa préparation des blinis étant un peu longue, mieux vaut s’y prendre tôt ! Vous pouvez également les réaliser à l’avance et les congeler. Il suffira de les passer quelques minutes au four pour retrouver des blinis chauds et moelleux…

 INGREDIENTS (pour 8 personnes)

  •  Pour les blinis :

150 gr de farine
2 oeufs
5 gr de levure de boulanger
2 pincées de sel
30 cl de lait
5 cl de crème liquide (20%)

  • Pour la crème :

150 gr de saumon frais
3 tranches de saumon fumé
150 gr de cream cheese (Saint-Moret, Philadelphia ou Marks & Spencer)
300 gr de cottage cheese (Marks & Spencer)
1/2 citron vert
Aneth
Sel & poivre

Pour la pâte à blinis, commencez par faire tiédir le lait et la crème dans une casserole. Délayez-y la levure. Clarifiez les oeufs puis mélangez la farine avec les jaunes dans un cul-de-poule. Versez ensuite progressivement le mélange de crème. Couvrez avec un linge humide pendant au moins une heure. Montez les blancs en neige avec le sel. Incorporez-les délicatement au mélange. Si vous craignez que vos blinis ne soient pas assez gonflés, vous pouvez ajouter 5 gr de levure chimique tamisée. Pour la cuisson des blinis, utilisez une poêle anti-adhésive chaude légèrement huilée ou beurrée.

Pour réaliser la crème, coupez le saumon cru en petit dés (congelez-le au préalable pendant 24h minimum à -20°C afin d’éliminer tout parasite). Emincez le saumon fumé. Mélangez les deux saumons avec le cream cheese. Ajoutez-y le jus du citron, l’aneth, le sel (très peu, le saumon fumé étant déjà salé), le poivre et pour finir le cottage cheese. Servez bien frais.