Pâtes au pesto de coriandre

Le printemps est arrivé, mais ce n’est pas une évidence lorsque l’on regarde par la fenêtre (depuis ma fenêtre parisienne en tout cas !). On ne se laisse pas abattre pour autant… on invite le printemps dans l’assiette avec un pesto punchy et coloré ! Une version plus exotique et parfumée que l’originale. Pour cette recette, optez pour des pâtes creuses (rigatoni, penne…) à la consistance charnue. De par leur structure et leur forme généreuse, elles retiennent parfaitement les sauces pour plus de gourmandise. Zoom pâtes

INGREDIENTS (pour 2 personnes)

200 gr de pâtes (ici, des rigatoni)
80 gr de parmesan
30 gr de pignons de pin
25 gr de pistaches natures
1 grosse botte de coriandre (environ 65 gr)
250 gr de tomates cerises
1 citron vert
1 c.s de purée d’ail
3 c.s d’huile d’olive
2 pincées de fleur de sel

Pendant la cuisson al dente de vos pâtes, préparez le pesto. Commencez par mettre les morceaux de parmesan, les pignons préalablement grillés et les pistaches dans le bol de votre mixeur. Mixez jusqu’à obtenir une poudre. Ajoutez ensuite la coriandre lavée, grossièrement coupée (conservez la partie haute de la tige qui est tout aussi parfumée que les feuilles), les tomates cerises, le jus de citron vert, l’ail, l’huile d’olive et la fleur de sel. Mixez jusqu’à l’obtention d’une crème épaisse.

Une fois que vos pâtes sont cuites, servez-les avec le pesto fraîchement mixé !

Pâtes au pesto

100 ans de modernité avec Pyrex® !

Depuis 1915, Pyrex® inspire la cuisine et les cuisiniers ! C’est donc pour célébrer les 100 ans de la marque qu’a été organisé au Purgatoire (Paris 10e), un atelier culinaire animé par le chef Norbert Tarayre. Un beau moment de partage et l’occasion de découvrir une saga passionnante !

Pyrex, c’est 100 ans d’histoire… une histoire intéressante puisqu’au départ ce verre n’avait pas été créé pour une utilisation en cuisine mais pour les lanternes de chemin de fer, afin qu’elles n’explosent plus à cause de la chaleur et du choc thermique de la pluie… C’est la société Corning qui a développé ce verre spécial, le Nonex. Heureux concours de circonstance, car la femme d’un ingénieur de cette société a eu l’idée de l’exploiter et de l’utiliser pour faire cuire des aliments. Les multiples succès culinaires de la jeune femme achèvent de convaincre la direction de Corning de développer une gamme d’ustensiles de cuisine. Contraction de pyro (le feu en grec) et de rex (le roi en latin), Pyrex® est né.

Ce verre se révèle étonnement hygiénique, facile à nettoyer et à stériliser. Cela le rend idéal pour un objet qui deviendra un emblème de la marque : le biberon Pyrex®, premier don de la marque à l’émancipation féminine. Au fil des années, l’aventure Pyrex® va se poursuivre, apporter de la couleur en cuisine au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, développer le verre céramique pendant les Trente Glorieuses ou encore créer des plats de conservation versatiles et calibrés pour le micro-ondes dans les années 80. Les années 2000 voient apparaitre un regain de l’intérêt du public pour la cuisine qui devient un art. Pyrex® développe alors de nouveaux produits : sauteuses, woks et autres ustensiles déclinés en inox, métal ou céramique. Aujourd’hui, la marque innove une fois de plus en proposant des gammes pratiques et ergonomiques : ligne de poêles et de casseroles Attraction, gamme de moules et plats antiadhésifs Asimetria, gamme de plats en verre Optimum…

Au programme de la soirée, découverte de la saga Pyrex®, mais également atelier culinaire avec Norbert ! Dans la vie comme à l’écran, le chef a vraiment la pêche ! Généreux et disponible, il est toujours prêt à rigoler tout en dévoilant ses astuces… Au menu de cet atelier, un wok de blanquette façon Thaï et un Tiramisu express. Ne mangeant pas de viande, j’avoue ne pas avoir dégusté la blanquette, mais je me suis rattrapée sur le Tiramisu ! Je suis végétarienne, mais je partage tout de même avec vous la recette du wok de blanquette façon Thaï ! Pour les intéressés, regardez plus bas ;)

INGREDIENTS (pour 2 personnes) :

125 gr de riz Thaï parfumé au jasmin
500 gr de pointe de filet de veau
2 carottes émincées
250 gr de champignons de Paris
Des oignons grelots
1 tête d’ail
1 échalote
100 cl de lait de coco non sucré
20 cl de crème liquide 30%
10 cl de bouillon de poule léger
1 tige de citronnelle fraîche coupée en biseau
Un morceau de gingembre frais
1 c.s de pâte de curry vert
Sauce huitre et sauce soja
1 c.s de Nuoc-mâm
Persil plat
Un wok Pyrex Attraction

Commencez par faire cuire le riz Thaï dans une casserole. Dans un wok à feu moyen, faites torréfier le curry vert avec une c.s d’huile d’olive. Ajoutez-y ensuite l’échalote ciselée et l’ail en chemise, puis le gingembre et la citronnelle, laissez revenir 2-3 minutes. Pendant ce temps, blanchissez les carottes et les oignons grelots et réservez. Coupez les champignons entiers en 4 et faites-les cuire une quinzaine de minutes au four, dans un lèchefrite avec un filet d’huile d’olive. Versez ensuite dans le wok le nuoc-mâm, le lait de coco, la crème liquide, le bouillon, la sauce huitre et la sauce soja. Laissez cuire à feu moyen à découvert pendant une quinzaine de minutes puis passez le bouillon au chinois. Une fois le bouillon passé, remettez-le sur le feu ajoutez-y les oignons grelots, les carottes et les champignons. Emincez la viande en lamelles puis snackez-la très brièvement dans une poêle à feu vif avec une cuillère d’huile d’olive. Retirez le wok du feu, ajoutez la viande, mélangez bien et servez en saupoudrant avec le persil ciselé ou de la coriandre.

Merci à Pyrex®, à l’agence Flag ainsi qu’à Norbert pour cette belle soirée !

Pommes au four, caramel beurre salé au lait de coco

Le caramel au beurre salé est l’un de mes péchés mignons ! Alors je fonds littéralement pour cette douce association de pommes au four et de caramel au lait de coco. Ma façon à moi d’apporter un peu de soleil et d’exotisme à ce classique de nos grands-mères. En plus la pomme est de saison, alors pourquoi s’en priver ? Je vous conseille vivement d’utiliser des pommes bio car pour cette recette, elles ne seront pas épluchées !

Pomme au fourINGREDIENTS (pour 4 personnes)

4 belles pommes (type Belle de Boskoop ou Reine des Reinettes)
100 gr de sucre roux en poudre
40 gr de beurre demi-sel
200 ml de lait de coco
Quelques noix de pécan (pour garnir les pommes et pour le dressage)

Commencez par réaliser le caramel en lançant la cuisson à sec du sucre dans une casserole à fond épais (feu moyen à vif). Dès que le sucre fond et que de petites bulles apparaissent à la surface, remuez la casserole en effectuant quelques mouvements du poignet pour obtenir un résultat homogène puis ôtez la casserole du feu. Ajoutez le beurre coupé en morceaux pour décuire le caramel et mélangez avec une cuillère en bois. Versez le lait de coco délicatement (attention aux projections !). Remettez sur le feu et portez à ébullition de manière à ce que le mélange redevienne homogène et s’épaississe légèrement (si le caramel vous semble liquide ne vous inquiétez pas, il continuera à s’épaissir lors de la cuisson des pommes au four).

Pour la préparation des pommes, ôtez le coeur à l’aide d’un vide pommes. Réservez un petit morceau du trognon afin de reboucher le fond des pommes. Placez-les dans un plat allant au four, garnissez-les de quelques noix de pécan et versez par dessus, votre caramel. Ce dernier va alors déborder et se répartir dans le fond du plat. Ajoutez quelques copeaux de beurre demi-sel sur chacune de vos pommes.

Enfournez dans un four préchauffé à 170-180°C. En fonction de la taille de vos pommes, la cuisson peut prendre entre 30 et 45 minutes. Pensez à arroser régulièrement vos pommes avec la sauce caramel.

A la sortie du four, saupoudrez les pommes de noix de pécan concassées et servez aussitôt !

Zoom pomme au four caramélisée

Delicesweet, l’épicerie de la saine gourmandise !

J’ai découvert cette semaine Delicesweet, un nouveau concept parisien à la fois épicerie, pâtisserie, chocolatier, glacier, bar à milkshakes,… et site marchand qui offre à ses clients la possibilité de se régaler avec des produits naturels sans sucre et sans aspartame. Une belle idée qui en ravira plus d’un(e).FACADE BOUTIQUE

Delicesweet est destiné à tous les fins gourmands soucieux de leur santé et de leur ligne qui souhaitent se faire plaisir avec des produits sains et de grande qualité gustative.

Le concept est né suite à un évènement de la vie comme on peut tous en connaître. En effet, apprenant en 2008 que leur fille est diabétique de type 1, Christine Ivetich et Vincent Duclos décident d’explorer les alternatives de gourmandises sans sucre et naturelles. Ils découvrent alors que rien n’existe sur le marché français ! Ils décident d’y remédier en créant Delicesweet, qui a pour vocation de sélectionner de par le monde les meilleurs produits reconnus par les professionnels du goût et de la santé afin les distribuer et de les promouvoir en France.

« Manger des friandises saines doit être réjouissant, c’est pourquoi nous sommes aussi attentifs à l’aspect attrayant de nos produits ! Des ingrédients sains, oui mais d’une très grande qualité gustative aussi ! »

Delicesweet propose donc une large gamme de saines gourmandises réalisées par des artisans français ou importées de toute l’Europe :
– Des bonbons entièrement naturels et avec 0% de sucre.
– Des confitures (orange, framboise, fraise…).
– Des biscuits, des pâtisseries maison dont les financiers pistache ou le fondant au chocolat sans sucre, produit phare sans beurre et sans gluten, une prouesse dans le choix des ingrédients et du goût. Bon à savoir : ce fondant est également proposé en kit afin de réaliser soi-même la recette à la maison !
– Des chocolats et pâtes à tartiner de maîtres chocolatier partenaires comme Venchi (maison italienne du Piémont avec sa gamme Chocolight sans sucre sans gluten sans huile de palme ou graisse animale) et G.Roux (maître chocolatier, Champion de France et Vice Champion du monde, 1er prix “Goût et Santé”, représente chaque année le chocolat sans sucre au salon du chocolat).
– Des glaces artisanales et milkshakes entièrement naturels, sans colorants ni conservateurs et bien sûr sans sucre, réalisés dans la pure tradition sicilienne grâce à Aurélien Tarentino un maître glacier sicilien, partenaire de Delicesweet…

Christine et Vincent, très à l’écoute de leur entourage et de leur clientèle, sont toujours prêts à imaginer et tester de nouvelles recettes sans sucre. J’ai d’ailleurs eu la chance de pouvoir goûter à l’une de leur prochaine création maison, la mousse au Gianduja (pâte de chocolat et de noisettes du Piémont) réalisée tout simplement avec du blanc d’oeuf… une texture et un goût à tomber ! N’hésitez donc pas à leur faire part de vos idées/vos envies/vos recettes, ils se feront un plaisir de les concrétiser – dans la mesure du possible – et de les partager !

Tout ceci est possible grâce à l’utilisation de substituts sains et naturels :
– le maltitol pour remplacer le sucre (saccharose), un glucide entièrement naturel issu des céréales, mais qui ne contient aucun gluten, non cariogène, peu calorique, qui ne laisse pas d’arrière-goût et qui ne provoque pas non plus de pics de glycémie.
– le beurre de cacao, lipide entièrement végétal et sans cholestérol.
– les poudres d’amande, de coco, noisettes ou des farines sans gluten pour remplacer la traditionnelle farine de blé.

Les propriétairesDELICESWEET
54 avenue de la Bourdonnais
75007 Paris
01 81 29 76 28
Boutique en ligne : www.delicesweet.com

Risotto aux asperges vertes et shiitakés

Après deux semaines de farniente sous le soleil, me voici de retour sur Paris… dans le froid ! Le soleil est heureusement au rendez-vous ces derniers jours, mais les températures restent basses. C’est donc l’occasion de cuisiner un petit risotto crémeux à souhait, idéal pour se réchauffer et fondre de plaisir :) Je conseille d’attaquer en amont toutes les préparations (champignons, asperges, bouillon) afin d’être opérationnel pour la cuisson du risotto ! Il est important de ne pas le quitter des yeux et de tourner régulièrement (voire non-stop) le riz. Préparez bien votre risotto à la dernière minute car il doit se déguster dès sa sortie du feu (comptez moins d’une demi-heure si vos ingrédients sont déjà prêts).
Risotto asperges vertes et shiitakésINGREDIENTS (pour 4 personnes)

300 gr de riz spécial risotto (arborio ou carnaroli)
1 litre de bouillon de légumes (fait maison ou en cube)
1 verre de vin blanc sec
3 petites échalotes
400 gr d’asperges vertes
200 gr de shiitakés
80 gr de parmesan en copeaux
Huile d’olive
Beurre
Purée d’ail
Sel & poivre

Les champignons. Commencez par ôter les pieds des shiitakés, puis coupez les têtes en lamelles. Mettez-les à cuire dans une poêle bien chaude, avec une cuillère à soupe d’huile d’olive et 20 grammes de beurre. Ajoutez en fin de cuisson une cuillère à café de purée d’ail, salez, poivrez et réservez.

Les asperges. Coupez la partie dure des asperges puis épluchez la tige à l’aide d’un économe. Plongez-les pendant 5 minutes dans de l’eau bouillante salée, puis brièvement dans de l’eau glacée afin qu’elles conservent leur belle couleur verte. Egouttez, coupez les asperges en tronçons et réservez.

Le bouillon. Pour cette étape, si vous n’avez pas le temps (ou l’envie) de réaliser un bouillon maison, vous pouvez tout à fait utiliser 2 à 3 cubes de bouillon de légumes bio, dilués dans 1 litre d’eau. Ajoutez-y une cuillère à café de purée d’ail, portez à ébullition et maintenez-le sur feu doux pendant toute la cuisson du riz.

Le risotto. Dans une poêle, faites revenir 1 à 2 minutes les échalotes préalablement émincées dans de l’huile d’olive. Ajoutez-y le riz (surtout, ne le rincez pas avantet faites-le revenir jusqu’à ce qu’il soit translucide, sans cesser de remuer. Mouillez avec le vin blanc et continuez à remuer jusqu’à évaporation. Versez ensuite le bouillon chaud louche après louche, au fur et à mesure de son absorption, sans cesser de mélanger. Cette étape prend environ 15-20 minutes et vous obtiendrez ainsi un riz crémeux, ferme à coeur. En fin de cuisson, ajoutez 30 grammes de beurre et le parmesan. Mélangez bien et incorporez les champignons et les asperges.

Servez aussitôt, décoré de quelques noisettes concassées, de quelques copeaux de parmesan et/ou de quelques pointes d’asperges vertes.